jeudi 28 février 2013

Méricourt 62680 Décembre 1915 secteur du double crassier de Loos-en- Gohelle



Le plus haut terril d'Europe se trouve dans le Pas-de-Calais sur le territoire de la ville de Loos-en Gohelle. Cet ensemble est constitué d'un massif de 5 terrils plats dont deux cônes qui cullminent à 186 m. d'altitude.
<< Qui tient les hauts, tient les bas>>. Lors de la guerre 14/18 les Allemands ont fait de cet adage militaire une véritable devise. Dés le 10 octobre 1914 le 110éme Régiment d'infanterie Badois occupent le village de Loos en Gohelle  et s'installent sur et dans les massifs du Double Crassier ( terril du 11/19)





Le 1er octobre 1915 le 268éme Régiment d'infanterie s'installe à Bully les Mines. Jusque fin Décembre le Régt. alterne, dans ce secteur d'Artois avec le 290 éme Ri. Le 23 au Nord de Grenay il reléve le Régt. d'infanterie coloniale dans le secteur de la  4éme Brigade marocaine. Selon les gradés du Régt. relevé l'artillerie ennemi fut plus active que d'habitude.



      23 octobre 1915  le bombardement du double crassier de Loos-en-Gohelle 
 
 Extrait du    JMO du 268 RI page 64

(...)Un bombardement serieux d'obus percutants parmi lesquels une trentaine d'obus de 210 et une vingtaine de 150 et 105 une quarantaine de 77 fut dirigé par les allemands de 13 à 14heures vers le crassier Nord. Le tir semblait avoir comme objectif le canon de 58, installé au pied du crassier. Le tir  était bien réglé car tous les obus tombent à l'extrémité Ouest du crassier Nord ou au pied de ce crassier. Le canon de 58 fut complétement enterrer. Le poste 2 au sommet du crassier fut démoli et le guetteur projeté en morceaux à cent mètres de là (...) 
(...) Deux abris l'un prés du poste 2, l'autre au pied du crassier occupés chacun par une escouade furent, malgré leur bonne solidité, écrasés complétement (...)
(...) Les pionniers du régiment et l'équipe spéciale du Génie ont continué le déblaiement des deux abris éboulés. Cinq cadavres ont été mis à jour (...)
25 décembre 1915
(...) Quatre corps ont put être retirés,parmi lesquels les cadavres de l'adjudant SERGENT et du sergent PIRAULT  complètement décapités (...)
26 décembre 1915
(...) Du sommet du crassier on a retrouvé des objets d'équipements sacs , toiles de tentes et au bas du crassier des débris humains qui n'ont pu être identifiés (...)

Soldats du 268 RI tués le 23 décembre 1915 au double crassier de Loos -en- Gohelle

Sergent Alphonse - Pirault Constant - Giraud Henri - Desplobins André - Ducam Jean

Pernissault Henri - Paulmier Eugéne - Coulon Désiré - Brunet Louis - Badets Arnaud

                               Maillet Jules - Martin Prudent - Rebillat Alexandre -

29 décembre 1915 reléve des Cies en ligne par le 1er Bataillon du 66éme RI

Sources : Terrils de Loos -en- Gohelle édition La Pie - Mémoire des hommes 






6 commentaires:

  1. JEAN CLAUDE bonsoir
    cette photo du haut ce plus haut terril est terrible je trouve
    J’aurai aimé faire cette photo
    COmme tu le dis un bombardement terrible et beaucoup de mort hélas
    bonne soirée J CLAUDE

    RépondreSupprimer
  2. Merci une fois encore pour ce "petit grand" morceau d'histoire.

    RépondreSupprimer
  3. Sur la fiche de chaque soldat est écrit: "Tué à l'ennemi"... On est glacé d'effroi !!!
    GROS BECS à Ti !!!

    RépondreSupprimer
  4. Jean CLAUDE coucou je suis heureuse de te lire tu sais je suis passée plusieurs fois à cet endroit pour te laisser des messages
    mais il doit y avoir des soucis
    ce n'est pas grave le principal est que tu ailles bien
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  5. Petit bonjour bien gris encore ici
    je me demande si le soleil repassera
    IL est peut être chez toi alors garde le
    et pense à moi
    demain, je veux bien aussi le regarder
    BISOU

    RépondreSupprimer